Expériences Voyages

Week-end à la mer !

Que faire pour réunir toute la famille ? Rien de mieux qu’un petit week-end !

Chaque année, nous bloquons tout le week-end de l’Ascension pour nous retrouver en famille ! C’est toujours l’occasion de faire des jeux, visiter, se balader, découvrir un nouvel endroit…

Puisqu’il fait beau ce week-end, j’ai pensé que c’était le moment de vous emmenez découvrir Saint-Hilaire-de-Riez en image ! En avant…

1er jour – Découverte.

Pour commencer notre séjour rien de mieux qu’une balade à pied pour découvrir l’horizon. Nous séjournions à Sion pour être exacte chez un cousin et une cousine de notre maman (un GRAND MERCI à eux). La maison n’était pas loin de la mer, c’est pourquoi, malgré la chaleur, nous tenions absolument à voir le bord de l’eau pour ce premier jour.

 
2ème jour – Le sport.

Lorsque nous partons en week-end nous aimons ne plus reprendre la voiture. Saint Hilaire est idéal pour cela car la côte vendéenne est composée d’un grand nombre de pistes cyclables (Il nous faut prendre exemple dans le Maine-et-Loire). Pour notre part nous avons loué nos vélos à l’Atelier e-vélo à Saint-Gilles-Croix-de-Vie. C’est un super endroit où vous serez très bien reçu. Les propriétaires sont très accueillants et surtout arrangeants, nous avons pu partir nous balader l’esprit libre.

Une fois bien équipé, nous avons pris la route vers Brétignolles-sur-Mer pour une balade d’environ 28km (aller-retour). A un rythme tranquille, nous avons pu croiser de nombreux endroits sympathiques : un phare, une boite à dons, la mer, les surfeurs… 

D’ailleurs, si vous souhaitez un endroit pour manger à Brétignolles-sur-Mer, nous vous conseillons le Bistrot des Halles. Une cuisine fraîche, faite maison, presque gastro vous attends ainsi qu’un accueil agréable et bonne franquette. Par chance, vous aurez peut-être l’occasion d’apercevoir une belle mariée sur le parvis de l’église en face le restaurant.

Je vous parlais d’une boite à dons, connaissez-vous le concept ?

L’objectif est de valoriser les objets qu’on n’utilise plus. C’est un concept né à Berlin. Dans cette boite à dons, chacun peut déposer un objet dont il n’a plus l’utilité. Il n’y a aucune contrepartie simplement vous pouvez repartir vous aussi avec un objet déposé qui vous sera utile. Et même si vous n’avez rien déposer mais qu’un objet vous intéresse vous pouvez l’emporter. A St-Gilles, l’expérience a été testé l’été dernier depuis elle est toujours installé. Super non ?

 
3ème jour – L’écomusée.

Un « voyage » sans culture, n’est pas un voyage familial ! Nous avons donc décidé d’aller visiter l’Ecomusée de la bourrine du bois Juquaud (ça tombait bien pour les courbaturés de la veille, c’était pas trop loin à vélo). Encore une fois, je tiens à préciser que nous avons été accueilli par un guide passionné et passionant. Il doit y avoir que des gens agréable par ici.

La bourrine est un ensemble de constructions qui montre la vie des marais. Nous avons pu découvrir comment Armandine, dernière héritière de la bourrine du bois Juquaud, a vécu jusqu’au début du XXème siècle. L’ensemble des bourrines est construit à partir de terre mélangée à de la paille et recouvert de roseaux sur le toit. 

Le site est remarque et très bien entretenu. Au milieu des dunes des Mattes, il favorise la vie végétale et animale. Si vous allez jeter un coup d’oeil à ce lieu unique vous pourrez apercevoir : des poules, des ânes et un jardin. Il faut savoir que depuis 2000, le bois Juquaud est classé « espace naturel sensible » par le Conseil Général pour sa préservation de la faune et la flore.

 
4ème jour – Sortirons nous de prison ?

Pour le dernier jour nous avons repris la route. Avant de se quitter pour retrouver la routine nous en avons profité pour tester l’escape game de l’Autre Usine à Cholet (Prison Break). Malgré les quelques désagréments pour la réservation (le site ne marquait plus l’horaire que nous souhaitions alors qu’il était disponible et nous ne pouvions pas réserver par téléphone car TOUT se passe sur le site) et après avoir insisté, on nous a rappeler en nous disant que nous pouvions venir. Nous avons pu profiter de ce moment énigmatique en famille. Je vous conseille d’aller le tester car le niveau est élevé, vous nous direz si vous avez réussi à sortir. 

Malheureusement, nous n’avons pas de photos de nos petites têtes en prison car le monsieur de l’escape game, soit dit en passant fort sympathique, a pris deux photos floues. Je vous propose donc, pour conclure l’article, un petit jeu…

Mais où est le cailloux poisson ?

 

4 Mots doux

  1. Au sujet de Prison Break, l’escape game de Cholet : effectivement très compliqué, on n’est pas sortis non plus … à 8 pourtant !! :s Cela dit la salle fait environ 10-15% de réussite … ça rassure un peu ^^ 😉

    1. Ah oui en effet !! Mais bon c’est sympa quand même 🙂
      On ressayera ensemble on sera plus fort 🙂
      D’ailleurs ce week-end on test l’autre salle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *